Interview "au féminin.com"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview "au féminin.com"

Message par Agnès le Mer 9 Déc - 20:17

Renan Luce est-il complètement miro ?

La star montante de la scène française, Renan Luce, avec son dernier album, nous le chante haut et fort, il fait partie du Clan des Miros, de ceux qui n'ont rien vu venir...
Succès retentissant de son dernier opus, tournée * à guichets fermés, love story et mariage avec la fille de Renaud... qu'est-ce qui a bien pu aveugler l'auteur de "La Lettre" ?

Nous l'avons retrouvé dans un café parisien, près de Saint-Germain, muni d'une paire de lunettes, avec la ferme intention de soigner sa myopie.

> .... la vie en général !

Le tout nouveau Renan Luce, Le Clan des Miros, est sorti dans les bacs en octobre dernier et rencontre depuis un franc succès. Mais pourquoi le titre de ce 2e opus nous laisse à penser que Renan Luce a besoin de lunettes ?
"C’est une chanson assez importante et c'était logique qu'elle baptise l'album. Elle me correspond bien d’une certaine manière, cette non-clairvoyance sur les choses qui nous entourent, le fait d’être un peu balotté dans nos vies, c’est quelque chose que je ressens beaucoup et qui influence ma manière de travailler. Je suis toujours un peu dans ce flou." Artistique ?!

> ... la carrière dans le commerce !
Peu de gens le savent, mais avant de nous susurrer ses mélopées acidulées, Renan Luce avait projeté de faire carrière dans le commerce. Si ça, ce n'est pas être complètement miro...
"L’école de commerce, c’est un peu un concours de circonstances. Après le bac, il fallait faire quelque chose. J’écrivais déjà des chansons, je jouais dans des bars, mais je ne me sentais pas capable de ne faire que ça. Alors j’ai suivi le mouvement sans trop me poser de questions."
Ouf, nous voilà rassurées, la musique, c'était bien la vocation première de notre homme ! Et il nous le dit : "Monter sur les planches, c’est quelque chose que j’avais rêvé pendant l’enfance. J’ai même un souvenir très précis de la maternelle où je me disais que c’était cela que je voulais faire."

> ... son pouvoir d'attraction sur nous, les filles !

Renan Luce, c'est un peu le chanteur à minettes dépoussiéré : des chansons sucrées mais pas trop, une allure de poète torturé, les idées suicidaires en moins... Bref, tout ce qui nous fait chavirer. Pourtant, il affirme, signe et persiste : "Les femmes ne sont pas une cible à proprement parler. Je souhaite toucher un public très large. Quand j'écris mes chansons, je recherche des situations dans lesquelles j’aimerais me retrouver. Mais c'est vrai, j’ai certainement un romantisme exacerbé qui me pousse à écrire des histoires un peu exaltantes pour les sentiments. Et ça plaît aux femmes..."

> ... sa passion pour Lolita !
C'est bien connu, l'amour rend aveugle. Et on ne voit pas pourquoi Renan échapperait à la règle. Mariés depuis le 31 juillet 2009, Renan Luce et Lolita Séchan -fille du chanteur Renaud- filent le parfait amour. A tel point que, comme Renaud l'avait fait avant lui, Renan a dédié à Lolita une chanson dans son tout dernier album :
"'La Femme à Lunettes' est une chanson d’amour pour Lolita. J'y ai mis nos souvenirs de tendresse, mais aussi tous les petits détails qui font que c'est elle et pas une autre que j'aime. Ce sont toutes ses attitudes, tous ses gestes de la vie quotidienne qui sont peut-être insignifiants pour les autres mais qui me touchent."

> Ses liens d'amitiés... ils sont in-des-truc-tibles !

Pour réaliser Le Clan des Miros, Renan a embarqué ses amis de toujours et n'a pas hésité à leur proposer des aventures quelquefois rocambolesques sans savoir s'ils allaient accepter au final. La preuve avec les chansons Grand-Père et Grand-Père II :
"Quand j’ai écrit ces chansons un peu loufoques, j’ai su qu'il fallait que je les partage avec Benoît Dorémus et Alexis HK. Je n'ai même pas eu besoin de leur envoyer les textes ou encore moins de leur parler du projet final. Je les ai juste appelés et dit 'j'écris deux chansons, ce serait bien qu'on...', je n'avais pas fini ma phrase qu'ils m'avaient dit oui !"
L'amitié, il n'y a que ça de vrai, on vous le disait ! "Ce sont de vrais potes. On s’est beaucoup amusés pendant l’enregistrement en faisant nos harmonies vocales, alors que nous ne sommes pas des chanteurs à voix. Nous l'avons fait tous les trois par amitié et par plaisir de partager un vrai truc entre gens avec qui on se sent vraiment bien."

> ... qu'il a grandi !
L'enfance, Renan Luce y voue un culte sans précédent. Alors quand l'équipe de l'adaptation ciné du Petit Nicolas frappe à sa porte pour lui proposer de signer la bande originale, l'auteur compositeur interprète imagine "On n'est pas à une bêtise près".
"C’est une proposition de l’équipe du film, et j'ai été tout de suite emballé, j’ai adoré lire Le Petit Nicolas, alors écrire la B.O. du film, c'était fantastique. J'avais l'inspiration. L’enfance est une partie de ma vie qui m’a fortement marqué et que j’ai appréciée. Dans cette chanson, j’y ai retracé tous les souvenirs et les bêtises que je faisais tout petit avec mon frère".
Mais rassurons-nous, le petit Renan n'était pas seulement intéressé par la baston et les bêtises, et son romantisme exarcerbé pointait déjà le bout de son nez. Preuve avec le titre "Rue de L'oiseau Lyre", dans laquelle le chanteur raconte l'épopée d'un gamin de 12 ans prêt à vivre sa première expérience amoureuse. Un brin autobiographique ?
"Oui et non. C’est un rappel de cet âge où l’on sent que l’amour, les femmes, vont être quelque chose d’important, de compliqué, de mystérieux. Mais aussi de l’emprise que les femmes ont sur les hommes. Faut être honnête quand on a 12 ans, on ne pense qu’à ça, tout le temps. Et ça ne s’arrange pas avec la suite…" Vraiment ?!

> ... il s'agit d'avouer sa timidité,
Dans "Aux timides Anonymes", l'homme aime à nous peindre les groupes de parole pour introvertis. Alors, Renan Luce est-il un grand timide ?
"Disons plutôt que je suis discret dans ma manière d’être mais pas franchement un grand timide. J’ai pu l’être adolescent mais je l’associerais plutôt à un manque de confiance en soi. La timidité est un trait de caractère que j’aime bien chez les gens. J'adore voir leur bouillonnement intérieur quand ils nous parlent. Tout cela m’émeut."

>... ou son besoin d'anonymat.

Originaire de Plourin-lès-Morlaix (4 000 âmes), dans le Finistère, Renan Luce a débarqué à Paris avec pour but de vivre de sa chanson. Alors l'anonymat des grandes villes ou encore le rythme métro-boulot-dodo, Renan en connaît un rayon. Une expérience qu'il retrace dans "Les gens sont fous" :
"Fraîchement débarqué à Paris, j’ai ressenti une sorte de tension ambiante. Mais je l’associe à la difficulté de vivre ensemble, d’être pressé. C'est vrai, il y a une tension un peu sourde, mais j’adore Paris, ce bouillonnement culturel. J’ai besoin de cette effervescence parisienne, il y a des gens de tous les horizons, c’est riche. Mais j’ai aussi la nostalgie de mes racines bretonnes, j’y retourne d’ailleurs assez souvent. J’assouvis ce retour aux sources."

De Renan Luce, on ne connaît souvent qu'une chanson, "La Lettre", et pourtant, on a envie d'en savoir plus...

> C'est une tête bien faite

Sous ses faux-airs de Pierrot lunaire, Renan Luce cache un parcours scolaire brillant : classe prépa à Rennes puis admission à l'école de commerce de Toulouse. Pas mal ! Pourtant, c'est la chanson qui le motive. La preuve, pendant ses études, il compose deux titres et les enregistre sur un disque vendu au profit d'une association humanitaire.

> Mesdames, passez votre chemin !
Désolée mais depuis le 31 juillet 2009, Renan n'est plus un cœur à prendre. Uni à Lolita Séchan, ils filent tout deux, loin des regards, le parfait amour dans leur pied à terre parisien. A quand le bébé ?

> Un pied dans une famille d'artistes
En se mariant à Lolita, Renan est entré dans une famille d'artistes et d'hommes de lettres reconnus et appréciés du grand public. Il n'a d'autres que le chanteur Renaud pour beau-père qui a lui-même pour frère Thierry Séchan, écrivain, journaliste et parolier, ou encore feu Edmond Séchan, réalisateur.
Quant à sa belle, elle vit de sa plume. Bref, une nouvelle famille taillée sur mesure pour un amoureux des mots et de la musique comme Renan Luce.

> Une reconnaissance du public et de la profession
Son dernier album Repenti (2006) est certifié disque de platine en France (avec plus de 800 000 ex. vendus) et en Belgique (40 000 ex. vendus). Nommé dans trois catégories, il reçoit deux Victoires de la musique 2008 : l'Album révélation de l'année et la Révélation scène de l'année. Il a également été nommé aux Victoires de la musique 2009 dans la catégorie Chanson de l'année pour Repenti, grillé au poteau par Thomas Dutronc. Allez, Renan, faut bien en laisser un peu pour les autres...

Publié par Lucie Paris-Legret le 09/12/2009
avatar
Agnès

Messages : 634
Date d'inscription : 11/11/2009
Localisation : Région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur http://deluz-doubs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview "au féminin.com"

Message par Cécile le Mer 9 Déc - 22:28

cheers merci Agnès !
avatar
Cécile

Messages : 560
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 32
Localisation : Parigné l'Evêque (72)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview "au féminin.com"

Message par marie67 le Jeu 10 Déc - 15:09

Merci pour l'interview !
avatar
marie67

Messages : 272
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 33
Localisation : Près de Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview "au féminin.com"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum