Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Ven 13 Aoû - 9:36

Renan Luce : le clan des bingos !

Il n’est plus à présenter et pourtant le « petit bonhomme de la variété française » est à découvrir sur scène. Le jeune musicien, tout juste arrivé à Paris de sa Bretagne natale, avait longtemps enchaîné les premières parties de Bénabar, Maxime Le Forestier, ou Jeanne Cherhal. Ce long chemin a payé en 2008. Aussitôt après, le musicien a vu son nom en haut de l’affiche au Zénith de Paris, rien que cela ! Qui aurait pu prédire alors que « La Lettre » tournait sur France Inter, que son interprète se retrouverait quelques années plus tard parmi les vedettes les plus célèbres de l’hexagone lors des concerts des Enfoirés ? Quelques fans mais peut-être pas toute cette foule venue acclamer le chanteur lors de ces prestations live au Cannet en décembre dernier ou à Marseille début 2010.


L’impatience rongeait ce public très diversifié, allant des bambins galopants aux personnes plus mûres qui regrettaient les chaises manquantes, au look de punk à chien ou lolita gothique mais souvent no look, peut-être l’auditoire d’un spectacle grand public ! L’attente en vaut le détour puisque, dès son arrivée sur scène, sous les huées et les applaudissements, le chanteur prend son arme de prédilection, sa guitare sèche, devant son batteur dont la grosse caisse indique « Le clan des miros », nom du deuxième album. Ensuite, c’est une alchimie fantaisiste et magique qui auréole le spectacle... jusqu’à sa dernière note.

Avec percussion, contrebasse et banjo, les chansons ont beaucoup plus d’envergure que dans leur version studio. Le chanteur interpelle le public assez vite pour introduire « Les gens sont fous » ou « Mes racines » stimulant les rares spectateurs bretons de la soirée. Mais c’est pour les chansons phares comme « Les voisines » que le public est le plus réactif, faisant ainsi se dandiner et chanter la foule conquise. Le chanteur doit-il chercher davantage à séduire son public ? Pour surprendre et alterner les ambiances, l’interprète joue tantôt sur la corde sentimentale avec « L’iris et la rose », tantôt les récits intimistes comme « I’m not there » tandis qu’un laser à l’image d’une plume créatrice esquisse mots et petits bonhommes qui amusent les rares passifs.

Le public lui rend bien ces délicatesses créatives et participe même au spectacle en agitant des feuilles où une main imprimée porte en son centre le simple mot « timide » pendant « aux timides anonymes ». Car réservé, le musicien l’est bien, il fait partie de ces compositeurs qui écrivent pour calmer leur névrose, une thérapie littéraire !

Cependant, un peu gêné face à la foule, le chanteur préfère prendre à partie un unique et petit garçon curieux. De discussion en discussion, le jeune garçon en arrive même à monter sur scène sagement pour écouter ce concert en spectateur privilégié. Plus d’un enfant dans la salle a alors envié le bambin choisi car, depuis sa collaboration inattendue mais intéressante pour le film de Laurent Tirard, « Le Petit Nicolas », la renommée du chanteur, qui adore traiter le thème de l’enfance, a monté en flèche dans les cours de récré, comme si Henri Dès avait rendez-vous avec Alain Souchon.

Sitôt l’enfant descendu de scène, le chanteur peut déménager au sens littéral du terme puisque s’entassent alors sur scène caisses et paquets sur lesquels les musiciens s’installent dans une ambiance plus intimiste pour « Chez toi », chanson qui aborde l’aménagement en couple. Ce changement de décor sied bien à l’interprète qui voit l’écriture de chansons proche du 7ème art, préférant évoquer des images sur des sons. Cette passion pour le cinéma est d’ailleurs visible dans nombreux de ses clips dont le plus frappant est sans doute « Les voisines » où Renan Luce reprend le rôle emplâtré de James Steward dans Fenêtres sur cours d’Hitchcock. Cette passion pour les histoires qui le hante depuis l’enfance avec un amour précoce pour les comptines maternelles est sans doute à l’origine de sa volonté d’écrire ou plutôt de raconter des anecdotes.

Est-ce pour mieux pouvoir imaginer ces situations que le chanteur, guitare à la main, ferme les yeux pendant les refrains ? Il se voulait conteur mais il est trop musicien pour cela. Il est alors metteur en scène d’histoires caustiques et toujours plus surprenantes. Finissant « Lacrymal Circus », quelle ne fut pas notre surprise de voir revenir Renan Luce, trompette au bec pour entonner l’air si stressant qui retentit lorsque les trapézistes exécutent le numéro de la mort. Avec autant de talents, et alors que se termine le spectacle avec « Monsieur Marcel » repris par toute la foule à l’unisson, on se demande que peut nous préparer le créatif Renan Luce. N’ayez crainte, la chanson sera pour longtemps son corps de métier préféré, soit en disque ou bien en bande son de films ou pour d’autres chanteurs mais ce n’est pas parce que faire l’acteur l’amuse qu’il tournera le dos à la chanson au bénéfice du cinéma.

Nous voilà rassurés ! Courez donc voir ce chanteur à la sincérité palpable dès que vous en aurez le moyen comme le 13 août à la scène flottante d’Adge avant sa rentrée parisienne !

Un artiste généreux et accessible par et pour tous. C’est sûrement ce qu’on appelle un artiste populaire !

Solène Lanza

Source

Je n'arrive pas à savoir à quel date cet article fait allusion, vu la description il ne s'agit pas d'un festival mais d'une date en salle, mais l'article ne sort que maintenant.

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Ven 13 Aoû - 17:07

Jacques Dutronc et Renan Luce, deux garnements pour une spécialité : les bêtises de... Colmar !

Un aller-retour qui ne manquait pas de piquant : Jacques Dutronc, le chanteur aux cactus, s'amuse lui-même de son passage éclair par le festival de la Foire aux Vins de Colmar (6-15 août). "J'ai débarqué en avion en 1h25 (...) et deux heures après, j'étais avec les chats en Corse, c'était bizarre !", constate-t-il en interview - regardez ci-dessus le reportage consacré à sa venue en terre alsacienne.


Comme d'autres artistes (notamment Gad Elmaleh, suivi par son fils Noé et son père David), c'est en effet à Colmar que le légendaire Gentleman comptait finir, lundi dernier, son hold-up parfait, pour cette première tournée après 16 ans d'absence, troquant le temps d'un soir sa tanière corse contre une excursion dans les vignobles de l'Est.

Dutronc avait été précédé dans la Coquille, cette fameuse salle colmarienne, par Renan Luce : un an après son mariage avec Lolita Séchan, cet été 2010 était dévolu à la tournée des festivals, et le jeune homme a prouvé sur scène qu'il n'était toujours pas à une bêtise près, pour reprendre la malice de son morceau composé pour le générique du Petit Nicolas et extrait de son album Le Clan des miros.

Quand vint le tour du grand Jacques, apparu sur scène confortablement enfoncé dans un fauteuil de cuir comme un chat en rond sur un édredon, l'humour prit ses quartiers d'été... et laissa un petit mot pour le grand dadet Mika, qui clôturera cette édition 2010 du Festival, dimanche. Photos (sauf celles où il boit de l'eau, censurées) et vidéo de sa prestation ci-dessus ; encore plus sur le festival de Dutronc et Luce sur le site du quotidien régional L'Alsace, en cliquant ici.

Source



Festival d'erbalunga : Renan Luce, comme une bande… originale
Publié le vendredi 13 août 2010 à 11H12


Beau succès pour le 22e festival de musiques d'Erbalunga qui a accueilli l'artiste français pour l'ouverture, jeudi soir.

C'est un trentenaire qui n'a pas perdu une miette de son enfance. Il y a dans son regard de la malice et des envies de rire. Renan Luce a l'allure de l'un de ses gosses dont il conte les histoires, dans le Clan des miros. Mais c'est aussi un poète, un de ceux qui transforment les mots en images. Le public du festival de musiques d'Erbalunga a pu le réaliser, jeudi soir. Se rendre à un concert de l'artiste, c'est un peu comme aller au cinéma. On s'installe, on plonge la main dans un sachet de pop-corn et on laisse filer l'intrigue. Il y a dans chaque chanson, une histoire, des personnages qui prennent vie, mesure après mesure. Renan Luce à la guitare, ses acolytes à la basse, contrebasse ou ukulélé emportent le public dans leur univers de mômes rêveurs. Il y a des truands et des voleurs, des bagarres et des bêtises, la fatalité et le destin, un brin de nostalgie. Avec humour et délicatesse, Renan Luce fait défiler sous les yeux du millier de spectateurs tout un recueil d'histoires.
Généreux par ailleurs avec eux, il profite du lieu pour se mêler à la foule. Et inviter les enfants regroupés devant la scène à reprendre, micro tendu, le refrain du titre On n'est pas à une bêtise près. Ovation alors pour le jeune musicien qui revient pour le rappel. Les spectateurs réclament à y perdre la voix d'autres succès. Renan Luce s'exécute pour Repenti, balade soyeuse et triste, un registre où il excelle vraiment. Dernier tour de piste avec La Lettre. Ovation, encore. La frimousse et sa bande s'éclipsent. Et le public ravi, a comme une envie de boules de gomme…

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Dom le Ven 13 Aoû - 19:28

Oui, il s'agit manifestement d'un concert en salle et pourtant la journaliste signale le festival de ce soir à Agde, ça ne doit donc pas être très ancien ... et dans le sud
avatar
Dom

Messages : 456
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 56
Localisation : 10

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Ven 13 Aoû - 19:51

Oui c'est pour ça c'est étrange car dans le sud c'était à Marseille où au Cannet les dates en salles, mais c'était fin 2009 et début 2010 donc je ne sais pas...

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Sam 14 Aoû - 9:12

Renan Luce : star du festival

Le chanteur français qui enchaîne les tubes sur les radios, est l'invité vedette de cette 53e édition. Un artiste qui est loin du folklore traditionnel.


Renan Luce et sa guitare, ce soir à Confolens. photo samuel honoré

Renan Luce a une bonne bouille et surtout une belle plume. Le chanteur a l'art et la manière d'écrire des refrains entraînants. En 2007, il sort son premier album « Repenti », dans lequel se dissimulent de petits trésors à commencer par le titre « La Lettre » et un autre non moins connu, « Les Voisines ». Avec un refrain qui donne « j'ai toujours préféré, aux voisins les voisines », personne n'a pu passer à côté du phénomène.

La star a accepté l'invitation du Festival du folklore et sera dans la cité ce soir où il jouera sous le grand chapiteau du théâtre des Ribières. Avec en première partie, le Bordelais Julien Pras et son premier album « Southern Kind of Slang ».

Amener un autre public
Un invité de prestige loin de l'univers des arts folkloriques. Les organisateurs ne s'en cachent pas, leur but est d'attirer de nouveaux spectateurs. « Renan Luce, c'est une tête d'affiche, cela va permettre d'amener un autre public qui n'est pas forcément attiré par le folklore », explique Philippe Beaussant, le directeur du festival.

Une tête d'affiche qui s'inscrit dans l'univers très pop de la chanson française. Avec ses chansons à textes qui racontent des histoires de la vie quotidienne, le chanteur s'est imposé dans la lignée des Bénabar et autre artistes de la scène francophone.

Dans le premier opus, il racontait ses heures passionnées devant la fenêtre à épier sa voisine. Mais aussi les mésaventures de Monsieur Marcel, fossoyeur. Après son premier disque, Renan Luce a sorti en 2009 son deuxième album « Le Clan des Miros », où se cachent encore des pépites musicales qui ne manquent pas de squatter les ondes radiophoniques depuis leur sortie. On y retrouve notamment la bande originale du film « Le Petit Nicolas », « On n'est pas à une bêtise près ».

À 30 ans, ce parisien qui a fait des études de commerce, a finalement choisi une autre voie : la chanson, sous l'inspiration de Georges Brassens, son mentor. Et le succès est au rendez-vous, aussi bien auprès du public qu'avec la profession qui l'a sacré avec deux Victoires de la musique, celles de l'Artiste révélation scène et album révélation en 2008.

Face à la concurrence
Pour Confolens, la soirée de ce soir sera d'importance pour tenter de contrecarrer celle proposée par le festival Rire et rock à Cognac qui met sur scène dans le même temps : Gérald Dahan et ses amis, le groupe de rock français Pony Pony Run Run et l'artiste Mickaël Jones.

Le festival du folklore, face à cette concurrence, a préféré miser sur la variété plutôt que sur ce qu'elle fait de mieux : les arts du monde. Mais, peut-être que ceux-ci s'inviteront tout de même sur scène. Qui sait, Renan Luce appréciera sûrement d'être entouré de belles danseuses brésiliennes ou chiliennes.

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Dim 15 Aoû - 10:07

Agde. Concert
Renan Luce rejoint par un fan... à la nage !



Vendredi soir, Renan Luce a fait venir un public de tous âges mais en grande majorité, composé de jeunes, sur les berges de l'Hérault. Ce chanteur, originaire de Bretagne, se fait un nom sur les scènes françaises depuis la sortie de son premier album en 2006. Cet été, il est à l'affiche de nombreux festivals.
À Agde, le public était au rendez-vous même si le chanteur n'a pas attiré autant de monde qu'Amel Bent la semaine dernière. Ce qui finalement n'était pas plus mal, puisque vendredi soir, tout le monde a pu apercevoir le chanteur. Cela n'avait pas été le cas lors du concert de l'ancienne concurrente de l'émission Nouvelle star sur M6. Ce qui avait déçu nombreux fans.
L'ambiance était plutôt calme et détendue. Des spectateurs sont mêmes venus avec leurs sièges.

« On entend bien et puis en plus c'est gratuit, mes enfants sont ravis », déclare une vacancière, Marie-Line. Un avis rejoint par Marie-Laure, qui connaît les paroles de la chanson "La lettre" par coeur. « Je ne l'avais jamais vu en concert et je trouve cela super bien, s'enthousiasme-t-elle. Il est naturel, drôle, c'est dommage qu'on ne soit pas plus prêt ! » Un autre spectateur qui visiblement se faisait la même réflexion, a choisi de rejoindre le chanteur sur la scène flottante... à la nage ! Arrivé à bon port, Renan Luce lui a serré la main, très surpris. Puis l'intrépide jeune fan est reparti comme il était venu, à la brasse. Cela s'est passé à la toute fin du concert, tout le monde l'a vivement applaudi.
Ce concert était le dernier de ce festival sur l'Hérault. L'animateur de la soirée, Paul-Eric Laurès a annoncé que le programme de l'année prochaine était d'ores et déjà en réflexion. En vacances au Cap d'Agde, Pierrette souffle : « Renan Luce, c'était mieux qu'Enrico Macias, bien plus entraînant ! »

Source



Cofolens
Renan Luce, un autre registre


Le chanteur a joué hier soir au festival. Une ambiance différente du folklore, qui a attiré les foules.

Renan Luce est arrivé dans la ville charentaise de Confolens, samedi dans la matinée. Une cité qu'il a avoué ne pas connaître, ainsi que son festival, et on le croit sur parole. Sur son site Internet, le nom de la ville était orthographiée ainsi : confolans.

Arrivé avec une heure et demie de retard à la conférence de presse qui se tenait au parc du festival, l'artiste encore un peu endormi, a salué l'initiative de cet événement qui « rassemble des gens d'univers différents » et où règne « une ambiance bon enfant. » Ce natif de Paris, mais qui a vécu jusqu'à ses 17 ans en Bretagne, n'a jamais été très attaché au folklore de cette région : pas d'air de biniou et de musique bretonne à son répertoire. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'apprécie pas. « C'est un art de proximité qui permet de se rassembler comme dans les fêtes de village », a souligné le trentenaire.

Renan Luce s'est produit au théâtre des Ribières, sous un grand chapiteau de 4000 places. « J'aime jouer dans toutes les circonstances, hier j'étais sur une scène flottante et aujourd'hui je suis à Confolens, j'aime bien alterner », conclut l'artiste. Pas de folklore ce soir au festival, mais des chansons qui racontent des scènes de la vie quotidienne, amours et tristesses. Un registre tout en finesse et en poésie. Des chansons issues de ses albums « Repenti » et « le Clan des Miros. Ainsi qu' une ou deux reprises au programme.

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Lun 16 Aoû - 10:09

RENAN LUCE ENFLAMME LA SCÈNE CONFOLENTAISE


Le jeune chanteur a ravi son public. Pas de nouveaux titres mais des reprises attendues.


Je ne connaissais pas ce festival, mais l'idée de mêler les cultures m'intéresse beaucoup. En plus l'ambiance est bon enfant».Renan Luce ne connaissait pas Confolens. Il a découvert samedi une ville, une fête et une scène. «De toute façon, j'aime chanter dans des lieux nouveaux».

Celui qui dit n'avoir jamais baigné dans le folklore dans sa prime enfance, mais qui reconnaît que la Bretagne - terre de sa jeunesse - marque encore les textes qu'il écrit, a connu un accueil chaleureux sur la scène du festival. Pas de nouveaux titres, mais des textes ciselés que le public attendait: voila ce que Renan Luce a offert durant une heure et quart à ses fans. Le garçon, comme à l'habitude, ne s'est pas ménagé: sautant, virevoltant, courant aux quatre coins de la scène - et même dans la «fosse» le séparant des premiers rangs du public - il a enchaîné «Chien mouillé», «Les voisines», «Mes racines», «Monsieur Marcel», «La fille de la bande», «Aux timides anonymes»... et bien d'autres titres. Cassant corde de guitare sur corde de guitare devant un parterre hilare, face à l'enthousiasme de son chanteur fétiche.

Renan Luce n'a pas mégoté sur scène: à fond tout le temps.

Photo Romain Perrocheau

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Mar 17 Aoû - 10:11

Renan Luce a tenu la dragée haute à la pluie


Une nouvelle soirée marquée par la drache, au Brussels Summer Festival, où les Tellers ont dû écourter leur concert. Le Breton Renan Luce, lui, n'en a eu cure.

Source

Si si je vous jure l'article s'arrête là, je comprend pas bien l'interêt mais bon! Un article très long porte le même titre mais ne parle pas de Renan, ya comme un bug! [Edit: en plus je viens de remarquer que la photo date des Francofolies de Spa^^ A quoi ça sert cet article, à nous faire patienter jusqu'au vrai article?]

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Mar 17 Aoû - 12:21

BSF J4: The Kissaway Train, don’t kiss goodbye !

Quatrième et dernière soirée de musique pour la place des Palais durant ce qui est devenu le Brussels Water Festival. A l’affiche sur la place des Palais, pas grand-chose qui puisse donner l’appétit des musicos avertis : The Tellers, Renan Luce et BB Brunes… Face à ça, la place du Musée, place à la découverte voire à la redécouverte avec The Kissaway Trail, aMute et Chokebore.


Soixante personnes, votre serviteur compris, comme si les entrées avaient été comptées préalablement. C’est tout ce que comptait de pelés et tondus la place du Musée sur le coup de 19h alors que les Danois de The Kissaway Trail entraient sur scène.

Ça cause pas des masses, genre 8 mots durant le concert : « Thank you so much ! » et « Sorry about the rain ! » Certain que l’un dans l’autre, ils n’y pouvaient rien par rapport à ce temps digne d’un défilé du 21 juillet. Néanmoins, The Kissaway Trail, déjà venu au Bota il y a deux ans, délivre un set sobre mais puissant. Le quintette, transformé en sextette le temps de la tournée, se donne, tout le monde chante, tout le monde rit et, 1ère conclusion, ils sont les Arcade Fire européens. On ne sera pas les premiers et certainement pas les derniers à le dire, mais la comparaison est loin d’être usurpée.

Alors que les notes font plus qu’enchanter le peu de foule présent, même si quelques kawés rouges sont venus s’ajouter au tout, j’apprends à 19h43 (sisi, j’ai toujours le message) que les Tellers arrêtent leur concert place des Palais : la scène est inondée… Définitivement on a fait le bon choix ! Surtout que venant du Nord, ils n’ont pas froid aux yeux nos garçons. Ils s’attaquent à une reprise des Pixies : Where is my mind ? Le culot est bien présent, la réussite aussi. Il fallait oser mais c’est bien réussi !

Le temps d’une interview avec le quintette danois (voire notre article), aMute a entamé son concert sur la place du Musée. Les premières notes résonnent alors que l’interview a toujours lieu, place des Palais le tout a du retard alors pourquoi ne pas tenter l’histoire de Renan Luce ?

Bon ok, c’est romantico-guimauve-gnagna, mais ça fonctionne ! Le public n’est pas très difficile à décrire : des parents, des enfants, des ados en mal d’amour… Mais le mec est un pro, lui joue sous la pluie (peut-être ses instrumentistes ont-ils une bonne assurance) et s’en donne à cœur joie pour la dernière sortie de sa tournée.

Les chansons mielleuses, tout le monde les a entendues mais les vannes pourries pas encore : « il pleut des cordes, mais nous, on en casse… » Bon peut mieux faire bonhomme ! Renan nous promet d’arrêter mais c’est plus fort que lui il revient avec pire encore… fallait s’arrêter là pourtant !

Pendant ce temps là, l’un ou l’autre inconscient, parieur fou, … propose à sa tendre de l’épouser par message interposé… Haaaa, c’est bateau, c’est nul, on s’en fout mais ça a le don de faire rire la plupart des gens présents…s’ils y prêtent attention !

Le public, lui, reprend les paroles connues par cœur, y compris quand il s’agit de conspuer les deux trois libertaires ayant pris l’aisance de libérer l’envergure de leur parapluie. « Ba ouai mon gars, les gosses, ils voient rien ! » Ça rythme autant que la pluie qui produit un bruit infernal sur les par-dessus : « Parapluie, parapluie, parapluie,… » Ça vaut mieux que de la castagne et c’est même peut-être plus efficace.

En attendant, notre bon vieux Renan répond au rappel. Musicalement c’est impeccable, ça n’est pas osé mais il sait faire plaisir au public qui le lui rend bien. Renan terminé, autant partir tout de suite pour revenir à la place du Musée alors que l’on croise des ados d’ores et déjà surexcités, et surtout surexcitéEs, pour voir un certain BB Brunes… niaiseries à mourir non merci. Les bénévoles, eux, nettoient la scène à coups de raclettes…

Autant en revenir à un bon vieux Chokebore. Encore un de ces groupes des nineties reformés récemment, me direz vous, oui, d’accord, mais on se donne la chance de les voir. Pour les plus jeunes, Chokebore c’est un de ces groupes qui aura tout de même fait les premières parties de Nirvana entre 1992 et 1994. Mais ça n’est pas non plus le groupe le plus incisif de l’histoire du rock.

Des voix qui ne dépassent pas les décibels des guitares, un set un peu plat et qui ne laissera que peu de place à l’excitation des quelques barbus nostalgiques (ha cette fois il ya au moins une centaine de personnes…) venus voir leur performance. Ici ça gueule fort et ça applaudit en riant grassement, nul doute que le contraste avec la place des Palais doit être saisissant.

Finalement on n’en retiendra que l’entrée en matière sublime des Danois d’Odense. No please, don’t kiss us goodbye !

Damien Roulette

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Mar 17 Aoû - 17:39

"Sauter dans les flaques" au BSF: ça, c'est fait!

Alors que la moelle de nos os est encore trempée, place au bilan de ces quelques premiers jours de Brussels Summer Festival. Depuis vendredi soir, des milliers de festivaliers bravent les trombes d'eau pour applaudir les artistes qui font du BSF l'événement musical incontournable de la capitale cet été.
Une drache qui ne s'est d'ailleurs plus jamais arrêtée. Après le repos du guerrier dimanche, on a repris le chemin du centre lundi soir. La pluie a trempé nos os, transformé nos baskets en éponges et nos cheveux en serpillière, a coupé le taux d'alcool de nos bières, a fait de la Place des Palais un champ de parapluies colorés... mais n'a pas entamé la bonne humeur légendaire du sympathique Renan Luce. Il n'a décidément pas eu de bol: aux Francos, c'est aussi sous la pluie qu'il a livré son set. Mais parce que "sauter dans les flaques, ça vaut bien toutes les paires de claques", on s'en est donné à coeur joie!

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Mar 17 Aoû - 20:27

Festival Les Authentiks 2010 à Vienne

Voilà un festival isérois qui fête son 9ème anniversaire. Les Authentiks ont marqué les esprits depuis 9 ans en invitant des artistes de tout horizon à faire vibrer les pierres du vieux Théâtre Antique de Vienne. Ce festival a pris ses marques depuis que la Locomysic, association viennoise, l’a lancé en 2002. Depuis, il se déroule chaque année à la suite de l’international Jazz à Vienne en nous faisant découvrir, voire redécouvrir de nombreux artistes issus des scènes actuelles. On citera de manière non exhaustive : Asian Dub Foundation, San Severino, Tryo, Yann Tiersen, Wax Tailor ou encore Mass Hysteria.

1ère soirée : La variété

Une soirée pour les amateurs de radio et de variété française avec au programme Renan Luce et Cœur de Pirate. Petite exception faite de la 1ère partie animée par Karimouche, un groupe lyonnais, style hip-hop sauce nouvelle, qui « mettent le feu partout où ils passent », sauf au Théâtre Antique, qui n’a malheureusement pas su s’embraser d’une première partie qui s’alignait trop peu avec le duo de tête.

J’ai assisté à cette 1ère soirée en espérant me réconcilier avec le milieu de la variété française, en priant pour une ambiance de fou dans la fosse, pour que Cœur de Pirate enflamme sa chevelure d’or et que Renan Luce casse sa guitare sur les amplis et nous crachant dessus. Il n’en fut rien, bien évidemment, bien que Renan Luce, à sa manière, a largement rattrapé la soirée.

Renan Luce est un petit homme très charismatique qui a su enchainer les titres avec fougue, talent et amusement. Sans être rocambolesque, il a réussi à me tirer des applaudissements sur presque toutes les chansons de sa set list. Et pour cela, je lui tire mon chapeau. Un artiste à voir sur scène, si vous aimez le petit rock à la française, et si vous n’aimez pas, vous passerez tout de même une agréable soirée avec cet artiste qui sait s’amuser et mettre le feu.

C’est Renan Luce qui aurait du être tatoué.

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Mer 18 Aoû - 12:08

BSF: Bruxelles sous (la) flotte

Pour ce dernier soir de Brussels Summer Festival, Place des Palais, la pluie était au rendez-vous. Un tel déluge que les groupes hésitaient à monter sur scène. Le vent chassant la pluie vers la scène, les instruments trempés et les gouttes tombant dangereusement sur le matériel technique, les Tellers n'étaient pas sûr de jouer ce lundi soir. Finalement, le temps se calme permettant au groupe de monter sur scène. Pas de chance pour Ben et compagnie, dix minutes après le début de leur concert, la pluie redouble. Après avoir joué - tant bien que mal - quelques morceaux, les Tellers décident d'écourter le concert et remballent leurs instruments après une petite demi-heure de set.

Le public se précipite donc à l'abri, certains déclarent même forfait et se dirige à toute vitesse vers le métro. On craint pour la suite du show avec Renan Luce et BB Brunes. Le chanteur français hésite très longuement avant de monter sur scène. Prévu initialement à 20h30, Renan se laisse une demi-heure de réflexion avant de se décider à la dernière minute et de jouer "contre vents et marées". Pour sa dernière date de la tournée, Renan Luce aura eu un concert mémorable tant par le temps que par l'enthousiasme du public, ravi que le chanteur des "Voisines" ne déclare pas forfait. Jouant l'entiereté de son set, alternant les tubes La lettre, les voisines, Repenti, on n'est pas à une bêtise près, Renan a chanté face à une foule de parapluie, terminant son concert trempé, "comme un chien mouillé", et se démenant plus que d'habitude pour tenir le show. Une prestation mémorable dont Bruxelles se souviendra longtemps.

Pour la suite, la pluie a eu raison de bons nombres de spectateurs. C'est donc une moitié de foule qui accueille les BB Brunes - qui n'étaient, eux aussi, pas certains de jouer ce soir là. Pourtant le groupe se donne, sous une pluie battante. Malheureusement pour eux, le public sous la pluie depuis trop longtemps, s'en va petit à petit. A la moitié du set, il reste à peine quelques rangs mais BB Brunes n'abandonne pas et terminera son set jusqu'au bout, affrontant les gouttes et le vent.

Maïlys Charlier

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par bountyceline le Mer 18 Aoû - 12:26

Merci janis pour ces articles et merci à renan de ne pas avoir annulé son concert!!!
avatar
bountyceline

Messages : 308
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 22
Localisation : Soignies

Voir le profil de l'utilisateur http://renan-celine.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Dom le Mer 18 Aoû - 18:18

Mais non, mais non, ce n'était pas la dernière date de la tournée !! geek
avatar
Dom

Messages : 456
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 56
Localisation : 10

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Mer 18 Aoû - 18:28

De la tournée d'été on va dire ça comme ça^^ Parceque c'est ni la fin de la tournée, ni la fin des festivals! Nan mais et pis quoi encore! Suspect

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Baptiste le Jeu 19 Aoû - 5:46

Merci pour tous ces articles Very Happy
Bien sur que ce n'est pas terminé, j'ai vraiment hâte de le revoir le 29 septembre prochain !! Laughing
avatar
Baptiste

Messages : 297
Date d'inscription : 01/03/2010
Age : 29
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce.org/

Revenir en haut Aller en bas

Articles internet Septembre 2010

Message par Janis le Sam 11 Sep - 12:16

La douceur de Renan Luce pour ouvrir les festivités

«C'est incroyable, presque anormal, tout se passe trop bien, comme si rien ne pouvait venir assombrir cette édition!» Voilà la première impression du patron du Chant du Gros, Gilles Pierre, au lancement de cette 19e édition hier soir. A peine sortis du travail, les premiers festivaliers ont investi en fin d'après-midi le site désormais mythique du Noirmont, humant les premiers fumets de viande grillée, de tacos ou de riz parfumé. Les Neuchâtelois de Rambling Wheels ont ouvert les feux avant la première tête d'affiche de la soirée, le cœur tendre actuel de la chanson française: Renan Luce.

Au fur et à mesure que la nuit tombait, le jeune trentenaire a égrené ses premières aventures avec les filles et ses souvenirs de cour d'école. D'abord bavard et visiblement excité à l'idée de vivre trois soirées enflammées, le public s'est peu à peu laissé emporter par la légèreté du beau-fils de Renaud. Pendant ce temps, pour que tout le monde profite le mieux possible du spectacle, les chevilles ouvrières du festival répartissaient encore quelques chaises pour les personnes les plus fragiles. La foule déjà compacte se laissait alors entraîner par la chanson phare du film «Le petit Nicolas», «On n'est pas à une bêtise près». Après avoir quitté une première fois la scène, Renan Luce est revenu seul, avec sa guitare, pour interpréter la chanson intimiste «Repenti», de son premier album éponyme. Il a enfin interprété «La lettre», très attendue par un public l'accompagnant à tue-tête.

Après cette entrée en matière tout en douceur, les rappeurs marseillais de IAM, seconde tête d'affiche, pouvaient mettre le feu à la Sainte scène, à l'heure où nous mettions ces quelques lignes sous presse.

«Je pense qu'il y a environ 5000 personnes ce soir, si l'on compte les nombreux invités, les bénévoles et ceux qui ont reçu un billet à Rock Oz'Arènes», a estimé Gilles Pierre. /dwi

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Janis le Sam 25 Sep - 15:01

MEAUX
« Je veux mettre les femmes en valeur »
CHRISTOPHE WILLEM tête d’affiche avec Renan Luce ce soir aux Muzik’elles


Sa bouille de gosse, sa tignasse en pétard, en jean et Converse blanches, Renan Luce est toujours à croquer. Son débit de parole accéléré tranche avec sa démarche tranquille. Le chanteur des « Voisins, les voisines » répétait hier au Théâtre Luxembourg, pendant que Christophe Willem avait pris ses quartiers salle Langlois, au stade Tauziet, dans l’enceinte du Festival Muzik’elles.
Renan Luce a choisi d’inviter Pauline Croze, « parce j’ai les poils qui se hérissent quand j’entends sa voix, je suis un fan depuis longtemps ». Hier, il calait sa voix avec celle de Daphné, sur « The Fool on the Hill », des Beatles. Sa troisième invitée sera Anne Sylvestre, 70 ans. « Ses comptines ont bercé mon enfance, ma mère était institutrice. J’ai tout de suite eu l’idée de partager avec Anne les Sucettes, de Gainsbourg. » Inviter les femmes, les hommes adorent. « Le thème est charmant et j’aime l’ambiance des festivals, plus détendue », applaudit Renan Luce.

Christophe Willem, lui, avait encore 40 de fièvre en début de semaine et a dû annuler deux concerts. « Il n’était pas question de rater les Muzik’elles! Je suis ravi de participer à une activité culturelle en dehors de Paris. J’habite d’ailleurs en banlieue. » La voix un peu enrouée hier, l’artiste se gavait d’antibiotiques. Lui a choisi d’inviter trois générations de femmes, aux styles complètement différents. Catherine Lara l’accompagnera au violon sur deux de ses chansons. « Je l’ai rencontrée en tournée des Enfoirés. Nous partageons une vraie complicité depuis trois ans, on s’apprécie beaucoup. » Christophe Willem chantera avec Sky, la guitariste folk de sa première tournée. Ils chanteront « Trash » et reprendront « Why », d’Annie Lennox. Avec Zaho, Christophe Willem a choisi de reprendre son succès « la Roue tourne » et « Coffee », une chanson de lui, « plus urbaine et hip-hop ». « Je suis très proche de la sensibilité féminine et j’ai fait de vrais choix d’amitié. Ce n’est pas une kermesse où on étale ses invitées. Je veux mettre les femmes en valeur et j’ai beaucoup travaillé pour cette carte blanche. »

Les plus endiablés du festival sont sans doute les BB Brunes. Enthousiasmés par la formule et la volonté de surprendre avec des duos décapants, les rockeurs ont misé sur cinq femmes demain soir. Il reste des places pour demain. Pour aujourd’hui, en revanche, les cent dernières places seront vendues à partir de 13 heures aux caisses du festival, au stade Tauziet.

Valentine Rousseau | 25.09.2010, 07h00

Source

_________________

Photos par Le Hiboo
avatar
Janis
Admin

Messages : 1587
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 28
Localisation : Aube (10)

Voir le profil de l'utilisateur http://renanluce-leforum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles internet Juillet-Août-Septembre 2010

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum